A moi les fruits et légumes frais !

Après une profonde transformation de mes habitudes de consommation en devenant minimaliste, un nouveau challenge se présente à moi. Ça fait déjà longtemps que je désire fortement me lancer dans ce nouveau projet qui représente une nouvelle étape importante dans ma vie.

Sur un marché aux Sables d’Olonne

Pourquoi devenir végétarienne

Je me lance dans l’alimentation végétarienne. Pourquoi ? Pour des raisons principalement de santé. Non pas que j’ai une maladie grave. Pas du tout. Mais je suis asthmatique et j’aimerais m’en débarrasser une bonne fois pour toutes. Dans mes nombreuses lectures sur l’alimentation végane, j’ai pu apprendre que l’asthme pouvait se guérir, notamment grâce à l’élimination des produits laitiers.

Le lait de vache à éviter

Le lait de vache était effectivement l’une de mes boissons principales pendant toute mon enfance et même pendant une grande partie de ma vie adulte, car à la TV les publicités nous vantaient les bienfaits du lait de vache sur la santé. Le lait de vache nous apporterait le calcium qui permet de fortifier nos os.

Aujourd’hui, des études ont montré que le lait de vache est tout sauf sain pour la santé. Il contient des protéines que notre corps n’est pas capable de digérer. A cause du lait de vache, nous risquons l’ostéoporose, une maladie des os.

Par quoi remplacer le lait de vache ?

Il existe heureusement une multitude d’alternatives au lait de vache. Les laits végétaux, comme le lait d’amande, le lait de châtaigne, le lait de coco ou le lait de noisette, sont riches en calcium. Et c’est délicieux !

soupe aux courgettes et lait de coco, accompagnée de ma tartine de purée d’amandes complètes

Assurer une alimentation saine à mon enfant

La deuxième raison qui me motive à devenir végétarienne, c’est mon enfant. Je veux donner le meilleur à mon enfant. Je veux lui donner toutes les chances de vivre une vie saine et sans tracas de santé.

Je me rappelle de mes rendez-vous hebdomadaires chez l’allergologue qui me faisait des piqûres dans le cadre de mon traitement de désensibilisation. Avec du recul, j’aurais aimé passer mon temps plus à jouer ou à vaquer à des activités créatives que d’aller chez le médecin chaque semaine.

Sur un marché aux Sables d’Olonne

Éduquer sa famille pour une meilleure alimentation

Donner une nouvelle éducation alimentaire à sa famille, c’est loin d’être facile, car les rayons des supermarchés proposent en majeure partie de la malbouffe : des chips, du Coca, des pâtes contenant du gluten, des noix de cajou salées, etc.

Quand je vais au supermarché, je vais principalement au rayon Bio. J’y trouve mes pâtes sans gluten, ma purée d’amandes complètes, mon riz complet, afin d’éviter les rayons qui débordent de produits transformés non Bio.

Mes salades en bocaux

L’alimentation vivante, une arme contre les maladies

Une autre raison qui me motive à devenir végétarienne, c’est de pouvoir guérir les maux du quotidien par l’alimentation vivante, en privilégiant les fruits et légumes et en les consommant crus.

Il est évident que je suis contrainte de prendre de la Ventoline car mes crises d’asthme sont intenses. Mais en m’intéressant à la cause de cet asthme qui me pollue les bronches et la vie, j’ai espoir d’au moins réduire la gêne respiratoire.

Concernant les autres médicaments qui sont destinés à soulager les maux de tête par exemple, je ne les prends plus. J’essaie tout simplement de me reposer en allant faire une sieste ou me coucher plus tôt. Bref, je préfère trouver une solution naturelle pour guérir les petits maux du quotidien s’il y en a.

Sur un marché aux Sables d’Olonne

Une énorme montagne à franchir ?

Pour moi, devenir végétarienne est loin d’être une mince affaire, car je suis entourée de carnivores qui n’ont pas l’intention d’abandonner leur steak frites et encore moins le rougail saucisses, le plat de référence dans ma famille. Manger différemment lors des réunions familiales ne fait pas bon ménage. Alors, pour éviter de trop me faire remarquer, je mange comme tout le monde, ou presque.

Je me sers une plus petite quantité de viande et prends une plus grande quantité de riz et de haricots, qui en général accompagnent nos plats. Et s’il y a de la salade verte, j’en profite pour en garnir mon assiette. C’est pour moi la meilleure solution pour commencer une transition en douceur vers une alimentation plus saine et en accord avec mes valeurs et aspirations.

Alors, au lieu de franchir d’un seul coup la montagne qui se dresse devant moi, je la monte par palier.

Mon palier n°1 : réduire drastiquement ma consommation de viande et augmenter de manière significative ma consommation de fruits et légumes. Quel sera mon palier n°2 ? Affaire à suivre…

Mon pudding à la banane

Devenir végétarienne est-ce une contrainte ?

Prendre une décision en accord avec mes valeurs, c’est une façon de reconquérir ma liberté. Comme l’a dit Viktor Frankl, psychiatre autrichien et survivant de l’Holocauste : « Qu’est-ce qu’un humain ? Un être qui ne cesse de choisir ce qu’il est. »

« Qu’est-ce qu’un humain ? Un être qui ne cesse de choisir ce qu’il est. »

Viktor Frankl, psychiatre autrichien et survivant de l’Holocauste

C’est un choix de devenir végétarienne. C’est un choix motivé et réfléchi qui résulte de ce que je veux vraiment pour ma vie et pour mon entourage. Je fais le choix de manger plus sainement pour être libre un peu plus chaque jour.

Et toi ? As-tu adopté une alimentation végétarienne ou végane ? Partage avec nous ton expérience en laissant un commentaire.

A bientôt

Béa

Une réponse sur “A moi les fruits et légumes frais !”

  1. Ah de bonnes résolutions qui donnent envie de s’y mettre un peu plus… Pour ma part, je diminue drastiquement le sucre sauf celui naturellement présent dans les fruits. C’est déjà un premier pas vers la liberté alimentaire ! Je mange plus de poisson que de viande ces temps ci … et surtout je mange beaucoup plus de légumes ! Des radis, des choux fleurs, des carottes, des épinards , des brocolis , et tout pleins d’herbes et d’épices. Dommage qu’on n’ait pas de bons fruits toute l’année … En ce moment c’est un régal : bananes, melon, fraises, framboises, groseilles,… Ça se picore et c’est bien meilleur que toutes les sucreries du monde une fois qu’on a prêté une grande attention a leur saveur. C’est une chance de pouvoir accéder a des fruits alors pourquoi pas la saisir. Nous avons tous le choix. Il ne tient qu’à nous de devenir ce que l’on souhaite. Changeons nos mauvaises habitudes. Merci pour cet article rempli de bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.