Chanter, c’est bon pour la santé !

Ce matin, je me suis réveillée sans voix. J’ai trop chanté ce week-end, mais je me suis vraiment amusée ! J’adore chanter. Depuis toujours. Chaque matin, je commence ma journée en chantant, cela m’aide à bien démarrer ma journée.

Si vous observez les enfants, vous remarquerez qu’ils aiment chanter, c’est inné. Les enfants chantent et rient, rien de plus naturel chez eux. Pourtant, en grandissant, nous oublions la joie simple de chanter.

Pourquoi chanter ? Pour plusieurs raisons diverses et variées mais surtout pour votre santé !

1-Chanter est un anti-stress: Le chant permet de nous exprimer, de libérer notre voix et nos émotions et, de la même façon, il permet d’évacuer le stress accumulé.

2-Le chant procure de la joie. Tout comme le sport, le fait de chanter entrainerait la sécrétion d’endorphines, hormone du plaisir et de la bonne humeur !

Parfois, j’entends des personnes dire : je n’aime pas chanter, je ne sais pas chanter… On s’en fiche!

Je ne suis pas une chanteuse professionnelle, loin de là, je n’ai jamais pris aucun cours de chant et je n’ai pas la prétention de savoir chanter! Lorsque je chante, je n’essaie pas de chanter bien et je me fiche pas mal des éventuelles critiques quant à ma prestation, je veux juste m’amuser!

Chanter permet de se libérer et de s’exprimer. Nous libérons notre voix et, avec elle, sortent nos émotions. Chanter nous met en joie.

3- Chanter pour se muscler : Pour chanter, nous devons articuler des mots, cela fait travailler les muscles de notre visage, plus besoin de lifting !

4-Chanter pour voir ses voeux réalisés! On oublie souvent de nous dire qu’ il est important de chanter lorsque nous souhaitons voir un voeu ou une prière se réaliser.

Souvent, nous prions, mais le résultat n’est pas là. Pourquoi?

Tout simplement, parce-que le plus important pour qu’une prière se réalise, c’est de l’adresser avec tout son coeur et ses émotions, c’est le principe même de l’incantation.

L’incantation, pratiquée dans le chamanisme, est une invitation par le chant. L’incantation, qui serait une formule magique pour opérer un sortilège, n’est autre qu’une prière par le chant.

En effet, j’ai constaté que lorsque je chante une prière, lorsque j’émets un souhait en chantant, je le dis avec le coeur, je suis positive et j’imagine déjà le résultat car le chant libère nos émotions et permet à nos rêves de s’envoler vers l’univers.✨✨💫💫

Alors, n’hésitez plus à prendre un micro et à chanter, faites-vous du bien! Chanter est bon pour votre santé physique et morale !

With Love,

Elisa

Bonheur et responsabilité

Chacun d’entre nous aspire au bonheur, c’est-à-dire à un état de bien-être et de plénitude.

Chaque matin, nous nous levons en espérant que ce sera une bonne journée pour la réalisation de nos projets qu’ils soient d’ordre professionnel ou personnel. Nous avançons un peu plus vers notre vie idéale, l’achat d’une maison, la concrétisation d’un voyage, l’obtention d’un nouveau poste et de nouveaux challenges en entreprise, etc..

Nous avons tous notre propre définition et critères de ce qu’est le bonheur en fonction de nos goûts, aspirations et centres d’intérêts.

Cependant, si la définition du bonheur est différente pour chacun de nous, ce qui parait logique puisque nous sommes tous différents, comment fait-on pour atteindre ce nirvana? Quelle est la barrière qui sépare les hommes heureux des hommes malheureux?

C’est NOUS! Nous sommes notre propre barrière au bonheur !

1- Nous sommes responsables de notre bonheur…

Après avoir identifié les objectifs à atteindre pour être une personne heureuse, nous pouvons définir un plan d’action pour avancer vers notre but. Mais, que nous faut-il de plus pour atteindre ce bonheur ? Nous devons AGIR ! Passer à l’action, croire en nous, prendre des décisions, avancer car nous sommes responsables de notre propre bonheur. Il ne suffit pas de dire, il faut faire, il faut s’exécuter et faire tout ce que nous pouvons pour atteindre notre but. Nous sommes responsables de nos vies , nous sommes les seuls pilotes dans cette course. Nous avons le pouvoir de décider et de dessiner notre vie et nous ne devons écouter personne d’autre que nous et ne compter que sur nous. Rien ne tombe du ciel: si nous ne prenons pas de décisions, rien ne se passera. Aide-toi et le ciel t’aidera !

Autour de moi, j’ai observé différentes personnes en situation d’échec et de réussite :

  • Les personnes malheureuses sont souvent des personnes qui ont des souhaits mais qui ne pensent pas pouvoir les réaliser. Ce sont des personnes qui n’ont pas confiance en elles et qui se placent souvent en victime. Elles pensent que le bonheur n’arrive qu’aux autres et qu’elles n’ont pas de chance dans la vie. Ces personnes sont négatives, parfois aigries et préfèrent mettre la faute sur le compte de la malchance, alors qu’elles ne font rien pour changer leur vie. Elles sont négatives et passives! SANS DECISION, SANS ACTION ET AVEC DES PENSEES NEGATIVES, AUCUN RESULTAT POSITIF ne peut se produire. Aussi logique que les mathématiques !
  • Au contraire, les personnes heureuses dans leur vie sont des personnes qui ont confiance en elles, ce sont des personnes positives qui ont des objectifs clairs et qui ne doutent pas de l’atteinte de ces objectifs. Ces personnes sont également des personnes qui s’investissent corps et âme dans leurs projets et qui n’ont pas peur de l’effort. Elles pensent JE VEUX CA et JE L’AURAI et c’est souvent ce qui arrive! On peut parler de chance, je dirais plutôt qu’il s’agit de travail, de positivité, de conviction et de loi d’attraction !

Comme je le vous disais plus haut, la définition du bonheur est propre à chacun. Je vous en ai cité une liste exhaustive.. Certains d’entre nous ( et c’est mon cas! ) estimeront avoir réussi leur vie lorsque leurs proches auront réussi la leur. Mais est-ce vraiment réaliste? Si nous sommes responsables de notre bonheur, sommes-nous également responsables du bonheur de nos parents, de nos frères et soeurs ou amis? Jusqu’où va notre part de responsabilité au bonheur d’autrui…

2- Responsables du bonheur de nos proches?

Question difficile à laquelle je vais essayer de répondre. Je pense que tout le monde souhaite voir ses parents, ses frères et soeurs heureux ( quand nous nous entendons bien avec eux bien-sûr). Si nos parents sont malheureux, qu’ils souffrent et que nous pouvons y remédier par une simple action, si nous pouvons les aider, il est normal de vouloir le faire. Ce n’est pas un devoir, ce n’est pas une responsabilité que nous endossons, c’est juste de l’amour en action. Comme on dit, il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour.

Etre là pour sa famille, pour ses amis, pour les gens qu’on aime n’est pas un devoir mais une prérogative pour me sentir épanouie et heureuse dans ma vie. Donner un coup de main, donner un conseil à nos amis, à notre famille, c’est s’aider, car en donnant nous recevons de l’amour, et quoi de plus fort que ce sentiment?

OUI, mais… Etre là pour sa famille et pour ses proches ne veut pas dire être complètement responsable de leur vie et de leur bonheur…

De quoi parle-t-on?

Comme je le disais plus haut, nous sommes responsables de notre propre bonheur, nous sommes responsables de la direction que prend notre vie. De la même façon, vos proches, vos parents, vos frères et soeurs et même vos enfants ont choisi leur vie, ils ont défini leurs objectifs et ont essayé de les atteindre avec plus ou moins de difficultés, ils ont pris des décisions ou non, ils ont créé leur vie.

Certains ont réussi leur vie et d’autres pas. Lorsqu’une personne proche, un parent est malheureux, nous pouvons le consoler et le conseiller pour l’aider à remonter la pente. Là, s’arrête notre rôle et notre responsabilité.

Le conseil est notre seul outil.

Nous ne pouvons et nous ne devons pas prendre les décisions à la place d’autrui.

En donnant des conseils, nous aidons, si nos proches n’ont pas suivi nos conseils et sont malheureux, ils sont les seuls responsables de leur situation d’échec. Après avoir conseillé une personne, nous avons accompli tout notre travail, nous avons endossé pleinement notre rôle et nous ne devons pas culpabiliser si notre proche s’est entêté dans sa voie et si le résultat n’est pas là, car la personne aux manettes de sa vie est la seule responsable de son malheur ou de son bonheur.

Sommes-nous donc responsables du bonheur de nos proches? NON, nous ne sommes aucunement responsables de leurs décisions et donc de leur bonheur. Chacun est libre de créer sa vie !

Si votre bonheur passe par le bonheur de vos proches, soyez là pour eux mais ne vous perdez pas dans LEUR VIE ! La vôtre vous attend déjà !

Suivez vos envies, définissez clairement vos objectifs, faites-vous ENTIEREMENT confiance et donnez-vous les moyens de créer la vie de vos rêves !

With Love,

Elisa

L’importance d’être créatif !

La créativité ou l’action de créer est un pouvoir unique que chacun de nous détient.

Notre pouvoir de création est inné , il est notre essence-même. Nous sommes tous des créateurs. Chacun de nous est unique. Chacun de nous à son talent. Ce talent caché est inscrit dans notre cœur et il est important de l’ exprimer.

Comment fait-on pour devenir une personne créative ?

Nous devons prendre du temps pour nous. Quand je dis prendre du temps pour nous, je ne parle pas de loisirs, de sorties ou de distractions, je parle de prendre du temps pour nous retrouver vraiment. Nous devons faire le silence autour de nous et en nous pour nous écouter vraiment, pour écouter notre âme et notre cœur.

Ne dit-on pas qu’il est important de laisser les enfants s’ennuyer pour que leur créativité se révèle ? Et c’est vrai, il est important de leur laisser un temps de calme loin des tablettes et des jeux vidéos pour les laisser exprimer leurs talents et laisser place à leur imagination !

Notre cœur a toutes les réponses à nos questions: il sait qui nous sommes vraiment derrière notre ego, c’est-à-dire derrière notre rôle en société, aussi est-il important de l’écouter pour trouver le véritable bonheur.

Notre cœur est également lié à notre joie, ainsi pour être créatif, nous devons suivre nos envies, nos passions, notre joie.

Afin de développer notre créativité, nous avons besoin de calme et de temps loin de la société et de notre entourage, loin de ce qui nous relie à notre égo. Je ne dis pas que nous devons nous couper complètement de notre égo, nous faisons partie d’une société et nous avons tous un rôle à jouer dans cette société. Notre entourage compte sur nous comme nous comptons sur eux pour égayer nos journées. Cependant, nous devons faire des petites pauses quotidiennes si nous ne voulons pas nous perdre dans ce rôle.

Pourquoi est-il important de laisser de la place à notre créativité ?

Pour plusieurs raisons:

  • 1-Notre créativité est l’expression de notre talent personnel, de notre essence. L’expression de notre créativité est notre signature, elle est notre véritable identité. Exprimer notre créativité, c’est exprimer notre singularité !
  • 2-Notre talent personnel doit être exprimé. Il est unique. Il est notre couleur. En exprimant notre talent, nous remplissons notre mission de coeur: nous sommes nous et nous rendons hommage à notre être, à notre moi profond. Et quelle satisfaction plus importante y a-t-il que d’être soi et de l’exprimer ?
  • 3-En étant nous, nous nous libérons. Être soi, exprimer sa particularité, c’est être libre. La liberté est un pilier fondamental à notre véritable bonheur et à notre épanouissement.
  • 4- Quand nous exprimons notre talent, nous respirons le bonheur, nous brillons et nous le communiquons aux autres.
  • Ne sommes-nous pas tous en admiration devant les *stars*= les étoiles, ces personnes qui brillent et à qui nous aimerions ressembler? Ces stars n’ont fait qu’exprimer leur talent, leur originalité. L’erreur serait de vouloir devenir ces stars en les imitant alors que ces stars ont écouté leur cœur et ont eu le courage de persévérer dans leur voie en étant elles malgré les difficultés. Pour être une star, nous devons exprimer notre talent et suivre notre propre voie !
  • Finalement, l’expression de notre créativité et de notre talent est importante pour toute l’humanité. En effet, en exprimant notre talent, nous sommes authentiques. Notre authenticité, notre intégrité est la plus belle preuve d’amour que nous pouvons donner à l’humanité car nous nous donnons entièrement, sans artifices et sans contreparties, nous nous mettons à nu, juste par amour.

    Nous sommes tous uniques, nous sommes tous différents, nous sommes les couleurs de l’arc-en-ciel🌈 et toutes les couleurs sont belles et indispensables au rayonnement de notre planète.

    En exprimant notre talent, nous encourageons chacun à suivre sa propre voie et à écouter son coeur.

    Brillez.. laissez votre talent s’exprimer! La planète a plus que jamais besoin de vous, de votre bienveillance et de vos idées lumineuses en ces temps critiques !! 💡

    Just Be yourself and shine ❤️☀️

    With Love,

    Mon défi : 1 semaine sans sucre !

    Mon défi sans sucres s’annonce rude: J’adore le chocolat ! Qui n’aime pas ça? Et avec cette chaleur, nous sommes encore plus tentés par des glaces qui nous font fondre de plaisir…

    Qu’est-ce-qui m’a décidée? Un reportage vu à la télé LES POUVOIRS DU CORPS sur le sucre. J’ai appris que le sucre nous faisait vieillir plus vite et qu’il était plus dévastateur que le gras. En général, je mange peu, mais je mange très sucré. Il m’est déjà arrivé de manger une minuscule salade pour faire attention à ma ligne et de prendre une énorme mousse au chocolat. Je me disais, je n’ai presque rien mangé aujourd’hui, j’étais fière de moi, mais j’avais faim et je ne maigrissais pas, au contraire !

    Il n’y a pas de secrets, les régimes n’aident pas! Il faut manger équilibré !

    Voilà le véritable régime alimentaire qui évite l’effet yo-yo :

    • LEGUMES ET SALADE A VOLONTE
    • PROTEINES ( poisson et viandes blanches de préférence) Charcuterie à éviter !!
    • QUELQUES FECULENTS ( riz, pâtes, pommes de terre )
    • 0 sucres 😑😝

    Jusqu’à présent, mes repas se composaient de légumes, de quelques féculents ( sucres lents ), d’un peu de protéines ( poisson et viande blanche) et de beaucoup de sucres à l’état brut ( chocolat, gâteaux, glaces, sucre dans le café et fruits).

    Pour mon défi, j’ai décidé de supprimer les féculents et mon véritable plaisir : tous les desserts et le chocolat 🍫! Ce défi va être difficile, mais j’ai décidé de tester l’alimentation sans sucres afin de voir les bienfaits de cette privation sur ma santé.

    C’est parti !!!!!!

    Voici un exemple de repas pour relever mon défi :

    >>Petit déjeuner<<

    La journée commence avec mon café au lait : J’ai décidé de remplacer le lait pasteurisé demi-écrémé et le sucre par du lait d’amandes sans sucres ajoutés. Il faut s’habituer au gout mais le lait de vache crée des inflammations et le lait d’amande est légèrement sucré, plus léger, l’idéal pour mon défi ! Je mange des Krisprolls complets et sans sucres ajoutés avec juste un peu de beurre et sans confiture..

    >>Mon déjeuner<<

    En ce moment, c’est la canicule, je n’ai pas faim, j’ai surtout soif, je me compose une salade : Roquette et mâche pour les vitamines C ! Je rajoute un peu de taboulé pour tenir la journée, du houmous et deux oeufs brouillés pour les protéines et quelques tomates cerises pour colorer le tout.

    Un café noisette en guise de dessert.

    Dans l’après midi, si j’ai un creux, je me prépare une tartine avec un peu de beurre pauvre en matière grasse et je bois du thé ou une infusion.

    >> Dîner <<

    Pour le dîner, je me prépare une poêlée de légumes avec un peu d’huile d’olives et une escalope de dinde.

    Voici mon verdict après une semaine de défi sans sucres:

    Après une semaine de défi, je peux dire qu’il a été plus ou moins relevé ! Pas facile de supprimer tout le sucre et tous les plaisirs surtout pendant les vacances. J’ai commencé mon défi mercredi 24/08/2019 et je suis partie le samedi 27/08 à l’étranger.

    J’ai perdu 1kg et j’ai vu rapidement mon ventre dégonfler sans trop d’efforts et en enlevant uniquement les desserts et les féculents!

    Après cette semaine de défi sans sucres, j’ai compris qu’il était le principal responsable de notre surpoids. Ce défi m’a fait prendre conscience qu’il fallait faire attention à la quantité de sucres ingurgitée chaque jour. Contrairement à ce que nous pensons, le sucre est plus dévastateur que le gras pour notre corps.

    A partir d’aujourd’hui, je m’engage à consommer moins de sucres sans pour autant supprimer mon véritable plaisir le chocolat !!

    Nous sommes ce que nous mangeons aussi je vous invite à méditer sur votre alimentation.

    Manger sainement pour avoir une bonne santé, cela signifie manger sans se priver mais simplement en choisissant les bons aliments et en étant conscients et responsables de la qualité de nos repas !

    D’ailleurs, Un carré de chocolat n’a jamais tué personne et c’est très bon pour la santé ! 😝

    Responsables de nos pensées, de nos paroles, de nos actes et de notre alimentation ! Nous sommes ce que nous disons, nous sommes ce que nous pensons, mais nous sommes aussi ce que nous mangeons!💫

    With Love,

    Elisa

    Comment l’écriture thérapeutique m’a sauvée !

    Ecrire pour s’évader, écrire pour rêver, écrire pour essayer de ne plus souffrir : Ecrire a été le meilleur jeu que j’ai trouvé pour oublier les épreuves quotidiennes du collège.Il y a près de vingt-cinq ans déjà, j’ai pris un stylo et un cahier pour imaginer des contes de fée dont j’allais devenir l’héroïne.
    A chaque fois que j’accompagnais ma mère pour faire les courses, je courais au rayon papeterie pour admirer les jolis cahiers, les feutres et les stylos. J’observais les différentes nuances de couleurs et les paillettes, puis je m’attardais devant les cahiers, il y en avait tellement que je ne savais où donner de la tête. Je regardais les différents formats et la qualité du papier. J’ouvrais les cahiers pour sentir la douceur ou la rugosité des feuilles, ensuite j’admirais la couverture, il y en avait de toutes les couleurs et certaines m’inspiraient…
    Après une demi-heure passée dans ce rayon, je fonçais vers ma mère avec mes deux précieux objets comme si je venais de trouver un trésor pour les glisser discrètement dans le caddie.
    Ma mère savait que ma soeur et moi allions prendre un petit cadeau si nous l’accompagnions aux courses et elle n’était pas étonnée par mon choix quand ma soeur préférait prendre des bonbons. Elle me demandait rapidement le prix de mon trésor et je restais évasive tout en lui énumérant les qualités des stylos choisis et de mon cahier fleuri et elle continuait tranquillement ses courses.
    Ma soeur et moi aidions alors ma mère en allant chercher les articles désirés afin de passer plus rapidement en caisse car nous étions impatientes de récupérer nos cadeaux.
    Arrivées à la maison, plus question d’aider ma mère à ranger les courses, nous enlevions tous les sacs pour retrouver nos trésors, nous n’avions pas une minute à perdre ce qui provoquait la colère de ma mère en voyant les sacs en vrac sur le sol! Je prenais mon cahier et mes stylos pour me téléporter dans un autre monde. Je me sentais puissante avec mon stylo puisque je pouvais tout inventer: le décor, le pays et les personnes que j’allais rencontrer dans ce monde merveilleux.
    On peut penser qu’à 13 ans, on n’a aucun souci, on est jeune, on ne connait rien à la vie, on ne sait pas ce c’est d’aimer, on ne sait pas ce que c’est d’être blessé.
    Pourtant, dès l’enfance, nous ressentons l’amour ou la malveillance de notre entourage, nous ressentons l’amitié ou la trahison et pourquoi vouloir s’échapper à cet âge-là si nous ne comprenons rien, si nous ne ressentons rien?
    A cet âge-là, j’étais amoureuse d’un camarade de classe, mais j’étais tellement timide que je n’osais même pas le regarder de peur qu’il me voie rougir, j’ai été aussi blessée par des camarades qui m’insultaient ou me tourmentaient car je n’avais pas de répartie.. Je n’avais qu’une seule amie, d’ailleurs heureusement qu’elle était là sans elle je n’aurais pas pu survivre à ce milieu hostile, néanmoins je me sentais souvent seule car elle n’était pas toujours avec moi.
    Je n’arrivais pas à affronter cette méchanceté entre les cours, je n’aimais par conséquent pas les pauses et la cour de récré car je savais que personne n’allait me parler si ce n’était pour me rabaisser.


    Je me rappelle la première fois que j’ai pris un stylo, j’ai planté le décor, j’étais au collège et il était là: Vincent !!!! Mon coeur battait à 100 à l’heure!!!!! J’ai écrit que je lui disais bonjour et j’étais tellement heureuse car il m’avait souri. Je refermais mon cahier, le sourire aux lèvres et je m’endormais pour imaginer ma douce rencontre avec mon bien-aimé.…

    En repensant à cette époque et à d’autres épreuves de ma vie notamment les 3 longues années pendant lesquelles je pensais ne jamais avoir la chance d’avoir un enfant, on peut dire que l’écriture m’a sauvée. L’écriture a été ma thérapie, j’ai été attirée par ses super pouvoirs: je pouvais créer et imaginer sans limites dans le premier cas et dans le deuxième, je pouvais évacuer toute ma colère, ma tristesse et mon incompréhension…Finalement, je pouvais changer toute mon histoire pour m’envoler plus haut que les épreuves de la vie car le stylo à plume que j’avais entre les mains m’avait choisie telle la baguette magique de Harry Potter et je ne pouvais plus m’arrêter de sourire et de créer des histoires féeriques dans lesquelles j’étais maman ou j’étais simplement aimée. »

    Et vous, avez-vous déjà essayé d’écrire quand ça n’allait pas ? Avez-vous déjà eu un journal intime ou un carnet pour noter vos idées? N’hésitez pas à partager votre expérience et à nous donner vos astuces!

    With Love,

    Elisa

    Ode au Soleil

    Chaque matin, j’attends le lever du soleil avec impatience.

    J’ouvre les volets et je contemple les premiers rayons du soleil, je les laisse caresser mon visage. Je savoure ce moment unique en désirant de tout mon être qu’il ne s’arrête jamais, je prie même pour que les aiguilles de ma montre ne bougent plus.

    Mon rendez-vous matinal avec Monsieur Soleil est indispensable à mon bien-être voire incontournable. Monsieur Soleil est un ami de longue date et je ne peux manquer notre rendez-vous pour le saluer et le remercier de sa présence. Ses rayons m’apaisent et me rassurent, quand je les vois apparaitre peu à peu à l’horizon, j’ai le sentiment que tout sera possible aujourd’hui et j’imagine ma journée en toute positivité. Je vois également l’avenir avec plus de clarté.

    En réalité, Monsieur Soleil me transmet sa force, sa chaleur et, par dessus tout, sa joie, sa sérénité. Je le sais, je le sens : mon coeur est connecté à lui, nous sommes liés.

    Après lui avoir fait mes salutations, je vaque à mes occupations, je mets mon masque et je joue mon rôle. Et, si je n’ai pas écrit mes intentions, celles inscrites au plus profond de mon être, dans mon coeur pour ne pas dire mon âme, je les oublie…je me noie dans la vie, dans ma vie.


    La journée passe sans que je ne m’aperçoive de rien, les rayons du soleil diminuent, Monsieur Soleil s’éclipse discrètement et mes intentions deviennent des illusions s’évanouissant avec lui…

    -Reviens vite Monsieur Soleil ! Demain est un autre jour, demain je me rappellerai à nouveau mes rêves et mes intentions et je ferai tout pour les réaliser!

    -Promis, je ne te décevrai pas cette fois! Je n’oublierai pas cette lumière qui brille en moi, celle que tu me communiques chaque matin quand je te vois…

    N’oubliez pas vos rêves… JAMAIS!!!

    Faites tout pour les réaliser un peu plus chaque jour !!

    With Love,

    Elisa