Comment garder toujours la foi ?

La foi vient du latin fides signifiant confiance. La foi désigne le fait d’avoir confiance en quelqu’un ou en quelque chose.

1- La foi en qui ? En quoi?

1-a La foi en Dieu

La foi est souvent associée à la religion. Nous avons alors foi en Dieu, nous avons confiance en son existence sans preuves. Nous avons foi, c’est-à dire nous savons qu’il existe sans l’avoir vu, nous le savons avec et dans le coeur.

2 Corinthiens 5 : 7 car nous marchons par la foi et non par la vue.

Nous croyons non pas avec les yeux, mais nous le ressentons avec le coeur, c’est une conviction inscrite au plus profond de nous. Je tiens à souligner le fait que nous pouvons croire en Dieu, en un créateur à l’origine de toute chose, de l’univers, des hommes, de la nature sans pour autant faire partie d’une quelconque institution religieuse. Cela est d’ailleurs mon cas, il est important de dissocier Dieu de la religion, car Dieu existe dans tout ce que nous voyons. Si nous avons la conviction de l’existence d’un créateur, cela signifie que nous ne sommes pas le fruit du hasard, aussi il est important de croire en nous et en notre rôle.

1-b La foi en soi

 Genèse 1:26-27:  Et Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance.

1.27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

La création d’Adam- fresque peinte par Michel-Ange

Si nous avons foi en un créateur, et que nous savons qu’il nous a créé à son image, nous devons avoir foi en nous.

Pourquoi?

Car Dieu est en nous, nous ne sommes jamais coupés de lui, il est dans notre coeur.

Il est important d’écouter son coeur car il ne se trompe jamais et il est la demeure de notre identité véritable nous reliant à Dieu et à l’univers. Il faut également suivre son intuition qui est un sentiment venant du coeur. Elle n’a besoin d’aucune justification ou de vérification, nous savons. Cette intuition vient de votre divinité.

Avoir foi en soi, c’est écouter son intuition venant du coeur, écouter cette petite voix intérieure sans jamais douter, arrêter de réfléchir et agir en accord avec ce sentiment.

Notre coeur sait qui nous sommes et quelles sont nos réelles aspirations. Cependant, si au fond de nous, nous savons ce que nous voulons, il nous arrive de perdre la foi, de cesser de croire en nous et de déprimer.

2- La foi éprouvée au fil des saisons

Avez-vous remarqué que le moral diminue en fonction des saisons? Il en va de même avec la foi. Avoir la foi en soi, c’est être connecté à sa véritable identité, à sa lumière intérieure. Nous rayonnons plus ou moins au gré des saisons. Nous fleurissons au printemps pour atteindre notre plein potentiel en été grâce à l’énergie du soleil.

En été, nous sommes dans la joie, nous sommes très inspirés, nous avons plus d’énergie et des milliers d’idées pour lancer un projet. N’avez-vous pas remarqué que vos projets voient souvent le jour au printemps ou en été? Pourquoi? Car vous avez le moral et des idées positives en découlent et, comme nous le savons, l’idée crée !

Quand arrive l’automne ou l’hiver, au contraire, le moral baisse plus ou moins en fonction des personnes. Notre lumière intérieure diminue. Nous nous sentons coupés de notre identité, nous n’avons plus vraiment d’aspirations ou de motivation car nous n’avons plus l’énergie du soleil pour nous faire vibrer, nous procurer de la joie et faire grandir notre lumière intérieure.

D’autre part, l’automne et l’hiver sont également des saisons plus calmes. Quand nous observons la nature, l’automne, les feuilles tombent et en hiver, les oiseaux se cachent. Ces saisons sont plus propices à la réflexion qu’à l’action, aussi quand tout semble mort, nous pouvons perdre la foi en nous et en nos projets car ils n’ont pas encore vu le jour.

Alors, comment faire pour garder la foi en soi et en ses projets ?

Voici quelques conseils pour garder votre foi intacte et faire avancer vos projets.

3-Les conseils :

3-a Bougez votre corps !

Tout d’abord, bougez!!! Sortez si vous n’avez pas le moral ou pas d’idées. Marchez, courez, faites du sport, dansez, ne restez pas sur votre canapé à déprimer. Nous sommes énergie, et nous devons faire circuler l’énergie en nous pour nous retrouver et nous écouter, mais aussi pour garder le moral, surtout en hiver!

Je ne suis pas sportive, mais quand, ça ne va pas, je sors…

3-b Voyagez !

Quand vous vous sentez coupés de vous-même et, si vous le pouvez, changez de décor, voyagez et rencontrez de nouvelles personnes pour faire de nouvelles expériences qui vous inspirerons. Voyager permet de nous retrouver car nous cessons de trop penser ou de déprimer, nous vivons l’instant présent, nous sommes heureux de faire de nouvelles découvertes!

Bouger son corps ou voyager permet d’avoir les idées plus claires pour avancer. Bouger libère l’énergie en vous qui pourra permettre d’augmenter votre lumière intérieure et de vous reconnecter à votre être profond.

3-c Chantez, affirmez, priez !

Nous sommes énergie, nous sommes vibration. Vous devez bouger votre corps, mais vous devez aussi chanter !! En chantant, nous augmentons nos vibrations car nous sommes dans la joie et nous extériorisons notre tristesse, notre colère, notre stress, toute notre énergie négative s’évacue. De même, nous pouvons affirmer ce que nous sommes ou souhaitons en chantant, un peu comme une prière. Si ça ne va pas, chantez ce que vous voulez, affirmez haut et fort : JE VAIS TRES BIEN. N’avez-vous pas remarqué qu’à l’église par exemple, il y a des choeurs et que vous êtes invités à chanter? Pourquoi? Car une prière exprimée avec le coeur grâce au chant est plus forte en vibration qu’une prière classique….

Grâce au sport, à la danse, au voyage, au chant, vous avez réussi à remonter votre moral, à remonter en vibration, vous êtes à nouveau plein d’entrain et vous pouvez vous reconnecter à votre lumière intérieure et à vos aspirations profondes.

Ca y est, vous savez qui vous êtes et ce que vous voulez vraiment pour l’année prochaine, vous avez à nouveau foi en vous. Alors, écrivez votre plan, celui qui vient du coeur afin de ne pas vous en éloigner en 2020 et de garder le cap au fil des saisons…

3-d Bullet journal et visual board !

J’ai acheté un bullet journal pour commencer l’année 2020 en toute sérénité. Le bullet journal peut s’acheter dans n’importe quelle librairie, mais vous pouvez également utiliser un cahier simple. Ce cahier consiste à écrire vos intentions pour l’année 2020.

C’est tout simple: planifiez vos journées, semaines ou mois à venir en écrivant les actions que vous allez mener pour que votre projet, votre rêve voit le jour. En écrivant, vos idées prennent vie et vous vous promettez de faire une action concrète pour avancer un peu plus dans votre projet. C’est un peu un pacte avec vous même.

Chaque jour, écrivez ce que vous allez faire concrètement pour votre projet, ainsi vous serez alignés, en phase avec vos aspirations profondes. L’action permet de garder la foi. En faisant une action liée à votre petite voix intérieure, vous serez en paix avec vous-même. Essayez, vous verrez !

Le visual board va dans le même sens que le bullet journal tout en images. Vous prenez une feuille blanche, vous collez votre photo au milieu et tout autour, vous devez coller des images liées à des souhaits. Je vous invite à faire plus de recherches sur internet.

Faites des actions concrètes en accord avec votre coeur et votre voix intérieure. Il n’y a pas de plus grande joie que d’être soi. Avoir foi en soi, c’est s’écouter, sans jamais douter malgré les difficultés et, enfin, agir avec l’intégrité et la sincérité du coeur.

Je terminerai pas ce verset de la Bible:

Jacques 2 : 17 Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.

En écoutant notre coeur, nous nous honorons, nous sommes en paix.

With Love,

Elisa

Chanter, c’est bon pour la santé !

Ce matin, je me suis réveillée sans voix. J’ai trop chanté ce week-end, mais je me suis vraiment amusée ! J’adore chanter. Depuis toujours. Chaque matin, je commence ma journée en chantant, cela m’aide à bien démarrer ma journée.

Si vous observez les enfants, vous remarquerez qu’ils aiment chanter, c’est inné. Les enfants chantent et rient, rien de plus naturel chez eux. Pourtant, en grandissant, nous oublions la joie simple de chanter.

Pourquoi chanter ? Pour plusieurs raisons diverses et variées mais surtout pour votre santé !

1-Chanter est un anti-stress: Le chant permet de nous exprimer, de libérer notre voix et nos émotions et, de la même façon, il permet d’évacuer le stress accumulé.

2-Le chant procure de la joie. Tout comme le sport, le fait de chanter entrainerait la sécrétion d’endorphines, hormone du plaisir et de la bonne humeur !

Parfois, j’entends des personnes dire : je n’aime pas chanter, je ne sais pas chanter… On s’en fiche!

Je ne suis pas une chanteuse professionnelle, loin de là, je n’ai jamais pris aucun cours de chant et je n’ai pas la prétention de savoir chanter! Lorsque je chante, je n’essaie pas de chanter bien et je me fiche pas mal des éventuelles critiques quant à ma prestation, je veux juste m’amuser!

Chanter permet de se libérer et de s’exprimer. Nous libérons notre voix et, avec elle, sortent nos émotions. Chanter nous met en joie.

3- Chanter pour se muscler : Pour chanter, nous devons articuler des mots, cela fait travailler les muscles de notre visage, plus besoin de lifting !

4-Chanter pour voir ses voeux réalisés! On oublie souvent de nous dire qu’ il est important de chanter lorsque nous souhaitons voir un voeu ou une prière se réaliser.

Souvent, nous prions, mais le résultat n’est pas là. Pourquoi?

Tout simplement, parce-que le plus important pour qu’une prière se réalise, c’est de l’adresser avec tout son coeur et ses émotions, c’est le principe même de l’incantation.

L’incantation, pratiquée dans le chamanisme, est une invitation par le chant. L’incantation, qui serait une formule magique pour opérer un sortilège, n’est autre qu’une prière par le chant.

En effet, j’ai constaté que lorsque je chante une prière, lorsque j’émets un souhait en chantant, je le dis avec le coeur, je suis positive et j’imagine déjà le résultat car le chant libère nos émotions et permet à nos rêves de s’envoler vers l’univers.✨✨💫💫

Alors, n’hésitez plus à prendre un micro et à chanter, faites-vous du bien! Chanter est bon pour votre santé physique et morale !

With Love,

Elisa

L’importance d’être créatif !

La créativité ou l’action de créer est un pouvoir unique que chacun de nous détient.

Notre pouvoir de création est inné , il est notre essence-même. Nous sommes tous des créateurs. Chacun de nous est unique. Chacun de nous à son talent. Ce talent caché est inscrit dans notre cœur et il est important de l’ exprimer.

Comment fait-on pour devenir une personne créative ?

Nous devons prendre du temps pour nous. Quand je dis prendre du temps pour nous, je ne parle pas de loisirs, de sorties ou de distractions, je parle de prendre du temps pour nous retrouver vraiment. Nous devons faire le silence autour de nous et en nous pour nous écouter vraiment, pour écouter notre âme et notre cœur.

Ne dit-on pas qu’il est important de laisser les enfants s’ennuyer pour que leur créativité se révèle ? Et c’est vrai, il est important de leur laisser un temps de calme loin des tablettes et des jeux vidéos pour les laisser exprimer leurs talents et laisser place à leur imagination !

Notre cœur a toutes les réponses à nos questions: il sait qui nous sommes vraiment derrière notre ego, c’est-à-dire derrière notre rôle en société, aussi est-il important de l’écouter pour trouver le véritable bonheur.

Notre cœur est également lié à notre joie, ainsi pour être créatif, nous devons suivre nos envies, nos passions, notre joie.

Afin de développer notre créativité, nous avons besoin de calme et de temps loin de la société et de notre entourage, loin de ce qui nous relie à notre égo. Je ne dis pas que nous devons nous couper complètement de notre égo, nous faisons partie d’une société et nous avons tous un rôle à jouer dans cette société. Notre entourage compte sur nous comme nous comptons sur eux pour égayer nos journées. Cependant, nous devons faire des petites pauses quotidiennes si nous ne voulons pas nous perdre dans ce rôle.

Pourquoi est-il important de laisser de la place à notre créativité ?

Pour plusieurs raisons:

  • 1-Notre créativité est l’expression de notre talent personnel, de notre essence. L’expression de notre créativité est notre signature, elle est notre véritable identité. Exprimer notre créativité, c’est exprimer notre singularité !
  • 2-Notre talent personnel doit être exprimé. Il est unique. Il est notre couleur. En exprimant notre talent, nous remplissons notre mission de coeur: nous sommes nous et nous rendons hommage à notre être, à notre moi profond. Et quelle satisfaction plus importante y a-t-il que d’être soi et de l’exprimer ?
  • 3-En étant nous, nous nous libérons. Être soi, exprimer sa particularité, c’est être libre. La liberté est un pilier fondamental à notre véritable bonheur et à notre épanouissement.
  • 4- Quand nous exprimons notre talent, nous respirons le bonheur, nous brillons et nous le communiquons aux autres.
  • Ne sommes-nous pas tous en admiration devant les *stars*= les étoiles, ces personnes qui brillent et à qui nous aimerions ressembler? Ces stars n’ont fait qu’exprimer leur talent, leur originalité. L’erreur serait de vouloir devenir ces stars en les imitant alors que ces stars ont écouté leur cœur et ont eu le courage de persévérer dans leur voie en étant elles malgré les difficultés. Pour être une star, nous devons exprimer notre talent et suivre notre propre voie !
  • Finalement, l’expression de notre créativité et de notre talent est importante pour toute l’humanité. En effet, en exprimant notre talent, nous sommes authentiques. Notre authenticité, notre intégrité est la plus belle preuve d’amour que nous pouvons donner à l’humanité car nous nous donnons entièrement, sans artifices et sans contreparties, nous nous mettons à nu, juste par amour.

    Nous sommes tous uniques, nous sommes tous différents, nous sommes les couleurs de l’arc-en-ciel🌈 et toutes les couleurs sont belles et indispensables au rayonnement de notre planète.

    En exprimant notre talent, nous encourageons chacun à suivre sa propre voie et à écouter son coeur.

    Brillez.. laissez votre talent s’exprimer! La planète a plus que jamais besoin de vous, de votre bienveillance et de vos idées lumineuses en ces temps critiques !! 💡

    Just Be yourself and shine ❤️☀️

    With Love,

    Comment l’écriture thérapeutique m’a sauvée !

    Ecrire pour s’évader, écrire pour rêver, écrire pour essayer de ne plus souffrir : Ecrire a été le meilleur jeu que j’ai trouvé pour oublier les épreuves quotidiennes du collège.Il y a près de vingt-cinq ans déjà, j’ai pris un stylo et un cahier pour imaginer des contes de fée dont j’allais devenir l’héroïne.
    A chaque fois que j’accompagnais ma mère pour faire les courses, je courais au rayon papeterie pour admirer les jolis cahiers, les feutres et les stylos. J’observais les différentes nuances de couleurs et les paillettes, puis je m’attardais devant les cahiers, il y en avait tellement que je ne savais où donner de la tête. Je regardais les différents formats et la qualité du papier. J’ouvrais les cahiers pour sentir la douceur ou la rugosité des feuilles, ensuite j’admirais la couverture, il y en avait de toutes les couleurs et certaines m’inspiraient…
    Après une demi-heure passée dans ce rayon, je fonçais vers ma mère avec mes deux précieux objets comme si je venais de trouver un trésor pour les glisser discrètement dans le caddie.
    Ma mère savait que ma soeur et moi allions prendre un petit cadeau si nous l’accompagnions aux courses et elle n’était pas étonnée par mon choix quand ma soeur préférait prendre des bonbons. Elle me demandait rapidement le prix de mon trésor et je restais évasive tout en lui énumérant les qualités des stylos choisis et de mon cahier fleuri et elle continuait tranquillement ses courses.
    Ma soeur et moi aidions alors ma mère en allant chercher les articles désirés afin de passer plus rapidement en caisse car nous étions impatientes de récupérer nos cadeaux.
    Arrivées à la maison, plus question d’aider ma mère à ranger les courses, nous enlevions tous les sacs pour retrouver nos trésors, nous n’avions pas une minute à perdre ce qui provoquait la colère de ma mère en voyant les sacs en vrac sur le sol! Je prenais mon cahier et mes stylos pour me téléporter dans un autre monde. Je me sentais puissante avec mon stylo puisque je pouvais tout inventer: le décor, le pays et les personnes que j’allais rencontrer dans ce monde merveilleux.
    On peut penser qu’à 13 ans, on n’a aucun souci, on est jeune, on ne connait rien à la vie, on ne sait pas ce c’est d’aimer, on ne sait pas ce que c’est d’être blessé.
    Pourtant, dès l’enfance, nous ressentons l’amour ou la malveillance de notre entourage, nous ressentons l’amitié ou la trahison et pourquoi vouloir s’échapper à cet âge-là si nous ne comprenons rien, si nous ne ressentons rien?
    A cet âge-là, j’étais amoureuse d’un camarade de classe, mais j’étais tellement timide que je n’osais même pas le regarder de peur qu’il me voie rougir, j’ai été aussi blessée par des camarades qui m’insultaient ou me tourmentaient car je n’avais pas de répartie.. Je n’avais qu’une seule amie, d’ailleurs heureusement qu’elle était là sans elle je n’aurais pas pu survivre à ce milieu hostile, néanmoins je me sentais souvent seule car elle n’était pas toujours avec moi.
    Je n’arrivais pas à affronter cette méchanceté entre les cours, je n’aimais par conséquent pas les pauses et la cour de récré car je savais que personne n’allait me parler si ce n’était pour me rabaisser.


    Je me rappelle la première fois que j’ai pris un stylo, j’ai planté le décor, j’étais au collège et il était là: Vincent !!!! Mon coeur battait à 100 à l’heure!!!!! J’ai écrit que je lui disais bonjour et j’étais tellement heureuse car il m’avait souri. Je refermais mon cahier, le sourire aux lèvres et je m’endormais pour imaginer ma douce rencontre avec mon bien-aimé.…

    En repensant à cette époque et à d’autres épreuves de ma vie notamment les 3 longues années pendant lesquelles je pensais ne jamais avoir la chance d’avoir un enfant, on peut dire que l’écriture m’a sauvée. L’écriture a été ma thérapie, j’ai été attirée par ses super pouvoirs: je pouvais créer et imaginer sans limites dans le premier cas et dans le deuxième, je pouvais évacuer toute ma colère, ma tristesse et mon incompréhension…Finalement, je pouvais changer toute mon histoire pour m’envoler plus haut que les épreuves de la vie car le stylo à plume que j’avais entre les mains m’avait choisie telle la baguette magique de Harry Potter et je ne pouvais plus m’arrêter de sourire et de créer des histoires féeriques dans lesquelles j’étais maman ou j’étais simplement aimée. »

    Et vous, avez-vous déjà essayé d’écrire quand ça n’allait pas ? Avez-vous déjà eu un journal intime ou un carnet pour noter vos idées? N’hésitez pas à partager votre expérience et à nous donner vos astuces!

    With Love,

    Elisa

    Les bienfaits du crochet

    Je me suis mise au crochet il y a 3 semaines. J’avais envie de créer quelque chose de mes propres mains et trouver une activité qui me permettait de faire une pause pendant ma journée de boulot. Eh oui, certains font des pauses clopes et moi, je fais des pauses crochet.

    En ce moment, je crochète un plaid tout en couleurs. Je poste mes progrès quotidiens sur Instagram : tu peux me suivre en utilisant le hashtag #dailyprogresscrochetbeatrice ou en me cherchant avec mon nom d’utilisateur @beatricesalsa.

    Avant, j’avais cette idée préconçue que le crochet était une activité pour les grands-mères. Mais quoi qu’on en dise, le crochet est reconnu pour ses bienfaits sur la santé, chose que je ne soupçonnais pas du tout.

    Effet bénéfique sur le stress et l’anxiété

    Quand je crochète, je suis concentrée sur mes mailles serrées, mes demi-brides et brides. Rien d’autre ne compte. Je suis dans ma bulle.

    Quand je suis anxieuse, je prends mon crochet et ça me détend quasi-immédiatement. Mes pensées sont positives et en mode « création ».

    Aussi, le crochet baisse la tension artérielle. Cette activité invite au calme et à la sérénité.

    Le crochet contribue à l’amélioration de la mémoire

    Quand tu crochètes, tu es obligé(e) de mémoriser les différentes mailles et la combinaison proposée par le diagramme du modèle à crocheter.

    Parfois – et même souvent -, au lieu de faire une bride, une demi-bride et 3 mailles serrées, je fais une bride, une demi-bride et 4 mailles serrées successives. Bien évidemment, ça fausse tout et on doit alors défaire les mailles concernées et recommencer.

    C’est embêtant quand on s’en rend compte à la fin du rang, alors on doit rester attentif à ce que l’on fait et bien mémoriser le modèle.

    Fini le grignotage !

    Quand je m’ennuyais, j’ouvrais mon frigo à la recherche d’une sucrerie. Maintenant, je prends mon crochet. Ça m’évite de grignoter pendant la journée. Je vais peut-être perdre les kilos superflus grâce au crochet ?!

    Effet bénéfique sur la confiance en soi

    Lorsque je crochète et que j’apprends de nouvelles techniques, je ressens une grande fierté. Surtout lorsque le projet est terminé, je me sens bien et j’ai un sentiment d’accomplissement.

    La cerise sur le gâteau, c’est quand ton enfant te félicite et te dit avec plein d’enthousiasme : « C’est joli, maman ! » Les compliments font toujours du bien, surtout quand ça vient d’une personne qui compte dans ta vie.

    Un moment créatif

    Le crochet me permet de créer quelque chose de totalement unique. Les couleurs, la taille du fil et sa texture, la taille du projet – c’est moi qui choisis, c’est moi la créatrice du projet de A à Z.

    J’ai vraiment une sensation de liberté ; je m’exprime à travers ce pouvoir de créativité que je souhaite développer un peu chaque jour grâce au crochet.

    Le plaisir du toucher

    Le crochet développe le plaisir du toucher. Effectivement, j’aime toucher mes carrés ou triangles que je crée. C’est doux, c’est beau. On admire avec les yeux et avec ses doigts.

    Après avoir lu cet article, on n’a plus d’excuses pour ne pas essayer le crochet. C’est un bon atout santé. Surtout que c’est une activité qui ne nécessite pas beaucoup d’accessoires – la quantité de pelotes nécessaire pour ton projet, une paire de ciseaux et une aiguille à laine.

    Qu’aimes-tu dans le crochet ? Quels bienfaits as-tu pu faire l’expérience ? N’hésite pas à laisser un commentaire si tu aimes cet article.

    Le tricotin : une activité relaxante et créative 

    Quand tu ne veux pas sortir de chez toi parce qu’il fait super froid dehors, que fais-tu? Tu t’assois devant ta TV et tu te vides la tête. Je te propose une activité qui te permettra d’arrêter de te prendre la tête sur les soucis du quotidien. Le tricotin.

     

    1. Qu’est-ce que le tricotin ?

     

    Le tricotin, c’est un petit objet avec 3 ou 4 picots (voire plus). Il permet de faire des bracelets ou autres créations.

     

     

    1. Pourquoi je me suis mise au tricotin ?

     

    • Le tricotin, parfait quand on veut rester chez soi au chaud

     

    Mais, parfois, il me faut un vrai courage pour franchir le seuil de ma porte quand il fait froid et qu’il fait déjà nuit dehors à 18h. Vive l’hiver.

     

    Alors j’avais besoin de trouver une activité qui ne nécessitait pas de sortir et de prendre la voiture. Il me fallait une alternative. D’urgence.

     

    Grande utilisatrice de Pinterest, c’est là que je tombe sur des photos de bracelets faits main au tricotin. Je les ai trouvés tellement mignons que ça m’a donné envie d’essayer d’en faire un moi-même.

     

    Et me voilà avec mon tricotin, mes mini-pelotes de laine aux couleurs pastel. Je suis prête pour ma première création : un bracelet en laine avec un nœud marin.

     

     

    1. Une activité saine

     

    • Le tricotin, un outil miracle anti-stress

     

    Des activités relaxantes, il y en a à l’appel : danser, pratiquer un sport, peindre, écrire un livre, jouer d’un instrument. Moi, j’aime danser la salsa. Ça me fait un bien fou. C’est comme la méditation pour moi. Oui, c’est ça. Quand je danse, je ne pense qu’à exécuter mes pas et me laisser aller sur la musique entraînante de la timba.

     

    • Une activité aussi efficace que la méditation ?

     

    J’ai eu beaucoup de plaisir à réaliser mon premier bracelet. C’est reposant. On exécute le même geste encore et encore jusqu’à obtenir la longueur souhaitée. Pas besoin de réfléchir. Le stress accumulé de la journée disparaît en « tricotinant ».  C’est ma nouvelle façon de méditer et de me relaxer.

     

    • Un moment cocooning…

     

    En plus, tu t’installes dans ton fauteuil ; tu mets ta musique ou ton film préféré ; tu te prépares une boisson chaude qui te rappelle que c’est ton moment cocooning. Tout est parfait pour faire place à ta créativité.

     

    • Pauses dans la journée

    Certains font des pauses cigarette et d’autres font des pauses tricotin. Qui dit mieux ?

     

    1. Une créativité sans limite

     

    En plus d’être une activité relaxante, « tricotiner » est un vrai plaisir parce que tu peux créer tous types de bracelets : avec un nœud marin, des perles, des breloques, des fermoirs. Il en existe de toutes sortes sur Internet et en boutique.

     

    Tuto: comment faire un noeud marin ?

     

    Flâner dans un magasin de loisirs créatifs me fait tourner la tête (dans le sens positif, bien sûr).  Des perles de toutes tailles, des pendentifs en forme d’étoile, de cœur et d’ange. C’est presque féérique… surtout à l’approche des fêtes de Noël.

     

     

    • C’est très concret comme activité

     

    Ce que j’aime aussi, c’est que c’est très concret : on voit tout de suite le résultat quand c’est fini.

     

    1. Impact positif sur les gens

     

    • Tous les mercredis, j’accompagne mon fils au conservatoire. Pendant son cours, je patiente et je « tricotine ». Les gens vous regardent « tricotiner » et ils sourient ; ils sont curieux. Surtout les enfants, attirés par les couleurs des fils et du tricotin (le mien est jaune et ressemble à un jouet pour bébé). Clairement, ça favorise le contact avec les autres.

     

    Conclusion

     

    Tricotiner, ça fait du bien ! A la fois au niveau du mental, de l’humeur. Ça apaise. Et c’est très pratique quand on veut faire une activité sans devoir à chaque fois sortir de chez soi. Ça évite de rester assise devant un écran de TV ou d’ordinateur. C’est tout bénef.

     

     

    Tu as essayé cette activité ? Ou encore le crochet ?

     

    N’hésite pas à laisser un commentaire, si ce sujet t’intéresse.