Mon défi : 1 semaine sans sucre !

Mon défi sans sucres s’annonce rude: J’adore le chocolat ! Qui n’aime pas ça? Et avec cette chaleur, nous sommes encore plus tentés par des glaces qui nous font fondre de plaisir…

Qu’est-ce-qui m’a décidée? Un reportage vu à la télé LES POUVOIRS DU CORPS sur le sucre. J’ai appris que le sucre nous faisait vieillir plus vite et qu’il était plus dévastateur que le gras. En général, je mange peu, mais je mange très sucré. Il m’est déjà arrivé de manger une minuscule salade pour faire attention à ma ligne et de prendre une énorme mousse au chocolat. Je me disais, je n’ai presque rien mangé aujourd’hui, j’étais fière de moi, mais j’avais faim et je ne maigrissais pas, au contraire !

Il n’y a pas de secrets, les régimes n’aident pas! Il faut manger équilibré !

Voilà le véritable régime alimentaire qui évite l’effet yo-yo :

  • LEGUMES ET SALADE A VOLONTE
  • PROTEINES ( poisson et viandes blanches de préférence) Charcuterie à éviter !!
  • QUELQUES FECULENTS ( riz, pâtes, pommes de terre )
  • 0 sucres 😑😝

Jusqu’à présent, mes repas se composaient de légumes, de quelques féculents ( sucres lents ), d’un peu de protéines ( poisson et viande blanche) et de beaucoup de sucres à l’état brut ( chocolat, gâteaux, glaces, sucre dans le café et fruits).

Pour mon défi, j’ai décidé de supprimer les féculents et mon véritable plaisir : tous les desserts et le chocolat 🍫! Ce défi va être difficile, mais j’ai décidé de tester l’alimentation sans sucres afin de voir les bienfaits de cette privation sur ma santé.

C’est parti !!!!!!

Voici un exemple de repas pour relever mon défi :

>>Petit déjeuner<<

La journée commence avec mon café au lait : J’ai décidé de remplacer le lait pasteurisé demi-écrémé et le sucre par du lait d’amandes sans sucres ajoutés. Il faut s’habituer au gout mais le lait de vache crée des inflammations et le lait d’amande est légèrement sucré, plus léger, l’idéal pour mon défi ! Je mange des Krisprolls complets et sans sucres ajoutés avec juste un peu de beurre et sans confiture..

>>Mon déjeuner<<

En ce moment, c’est la canicule, je n’ai pas faim, j’ai surtout soif, je me compose une salade : Roquette et mâche pour les vitamines C ! Je rajoute un peu de taboulé pour tenir la journée, du houmous et deux oeufs brouillés pour les protéines et quelques tomates cerises pour colorer le tout.

Un café noisette en guise de dessert.

Dans l’après midi, si j’ai un creux, je me prépare une tartine avec un peu de beurre pauvre en matière grasse et je bois du thé ou une infusion.

>> Dîner <<

Pour le dîner, je me prépare une poêlée de légumes avec un peu d’huile d’olives et une escalope de dinde.

Voici mon verdict après une semaine de défi sans sucres:

Après une semaine de défi, je peux dire qu’il a été plus ou moins relevé ! Pas facile de supprimer tout le sucre et tous les plaisirs surtout pendant les vacances. J’ai commencé mon défi mercredi 24/08/2019 et je suis partie le samedi 27/08 à l’étranger.

J’ai perdu 1kg et j’ai vu rapidement mon ventre dégonfler sans trop d’efforts et en enlevant uniquement les desserts et les féculents!

Après cette semaine de défi sans sucres, j’ai compris qu’il était le principal responsable de notre surpoids. Ce défi m’a fait prendre conscience qu’il fallait faire attention à la quantité de sucres ingurgitée chaque jour. Contrairement à ce que nous pensons, le sucre est plus dévastateur que le gras pour notre corps.

A partir d’aujourd’hui, je m’engage à consommer moins de sucres sans pour autant supprimer mon véritable plaisir le chocolat !!

Nous sommes ce que nous mangeons aussi je vous invite à méditer sur votre alimentation.

Manger sainement pour avoir une bonne santé, cela signifie manger sans se priver mais simplement en choisissant les bons aliments et en étant conscients et responsables de la qualité de nos repas !

D’ailleurs, Un carré de chocolat n’a jamais tué personne et c’est très bon pour la santé ! 😝

Responsables de nos pensées, de nos paroles, de nos actes et de notre alimentation ! Nous sommes ce que nous disons, nous sommes ce que nous pensons, mais nous sommes aussi ce que nous mangeons!💫

With Love,

Elisa

Je fête mes 1 an de jeûne intermittent

Après 1 an de jeûne intermittent, je suis très heureuse d’avoir découvert ce style de vie. Manger 2 repas par jour au lieu des 3 repas traditionnels n’a pas été facile – du moins, au début.

Difficile mais possible

Les premiers jours, même les premières semaines ont été un vrai défi. Mon estomac criait famine alors que j’essayais de répartir différemment mes repas et surtout la quantité de nourriture que je mangeais à chaque repas.

Pour calmer mon estomac, je buvais plusieurs tasses de thé. Ça pouvait être du thé vert, noir, blanc ou encore du maté. Et étonnamment, ça fonctionnait très bien. Mon corps s’est habitué au bout de quelques semaines à ne rien avaler le matin.

Mon bilan

Aujourd’hui, mon corps est totalement habitué à mon nouveau rythme alimentaire. Je maîtrise plus facilement mon poids. J’ai même perdu 2 kg. Mon acné a disparu. Je bois beaucoup plus qu’avant. Comme mon déjeuner et mon dîner sont copieux, je n’ai pas envie de manger entre les repas.

A l’âge de 37 ans, je fête mes 1 an de jeûne intermittent et je compte bien continuer.

A l’âge de 37 ans, je fête mes 1 an de jeûne intermittent.

Maintenant que le jeûne intermittent fait partie intégrante de mon quotidien, j’ai eu envie d’aller plus loin.

Meal Prep

Je suis tellement heureuse de mon nouveau rythme alimentaire que je me suis même lancée dans ce qu’on appelle le « Meal Prep ». Autrement dit, tu prends une ou deux heures de ton temps pour préparer plusieurs portions que tu mets dans le réfrigérateur, et chaque jour tout est déjà prêt et disponible. Alors chaque jour, tu n’as plus qu’à te servir.

Mes salades en bocaux

Cette méthode a plusieurs avantages :

Le dimanche, je prépare mes repas du midi de la semaine suivante. J’aime faire des salades dans de grands bocaux. C’est non seulement bénéfique pour ma santé, parce que je mange de grandes portions de salades composées, mais ça impacte aussi d’autres aspects de mon quotidien :

Moins de stress 

Autrefois, je devais réfléchir à ce que j’allais apporter au boulot pour le déjeuner. C’était une réelle source de stress, car je n’avais pas forcément envie de penser à mes repas du midi.

Chaque jour, j’avais toujours la même question : que vais-je donc manger demain midi ? Je n’avais souvent pas d’idée.

Plus de temps pour d’autres activités

Aujourd’hui, ce n’est plus une source de stress puisque j’y pense une fois par semaine – le dimanche – et basta. Et ça, ce n’est que le début, car je veux également anticiper les repas du soir.

D’une part parce que je veux contrôler ce que je mange le soir. D’autre part, parce que je veux me libérer du temps le soir pour me consacrer à ma famille et me reposer.

Et pourquoi pas libérer du temps pour m’occuper de mes plantes ?

Un peu de temps pour mes plantes

Depuis un mois, je prépare les mêmes salades en bocaux. Étonnamment, je ne m’en lasse pas. Ça amuse les collègues, car ils me voient manger la même chose chaque midi.

Mais franchement, je suis tellement soulagée d’avoir entendu parler du Meal Prep que j’ai hâte de créer une routine pour anticiper tous les repas de la semaine.

Le jour où je pourrai préparer tous mes repas de la semaine – les repas du midi et ceux du soir -, alors je serai la plus heureuse du monde !

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à partager ton avis !

A bientôt,

Béatrice

Le jeûne intermittent, c’est quoi au juste ?

Le jeûne intermittent, appelé « intermittent fasting » aux States, est un mode de vie qui a trouvé de nombreux adeptes ces dernières années, notamment grâce aux vidéos YouTube qui circulent en masse.

 

J’avoue, je fais partie de cette tribu qui ne jure que par ce mode de vie. Il existe différents jeûnes intermittents. Perso, j’ai opté pour deux types de jeûne, à savoir l’OMAD (One Meal a Day) et le 16/8.

 

Dans cet article, je vais parler uniquement de l’OMAD :

 

  • Qu’est-ce que l’OMAD ?
  • Quel est le meilleur moment de la journée pour manger ?
  • Quels sont les bienfaits de l’OMAD ?
  • Quelles sont les hormones responsables de ta perte ou gain de poids ?

 

 

L’OMAD, c’est quoi ?

 

L’OMAD consiste à manger toutes vos calories en un seul repas. En gros, tu manges tes 1500-2000 calories journalières (si tu es une nana) en un seul repas. En pratique, au lieu de manger tes 3 repas par jour (petit-déjeuner / déjeuner / dîner), tu supprimes 2 repas sur 3.

 

Sauf que tu augmentes les quantités de tes macros pour consommer toutes tes calories journalières. Tu te retrouves à jeûner théoriquement pendant 23h et manger pendant 1h.

 

Quand manger ?

 

C’est toi qui décides de l’heure à laquelle tu prendras ton repas unique de la journée. Cela peut être le matin, le midi ou le soir. Pour ma part, j’aime manger le midi. Ça me fait une pause dans la journée, et ce n’est pas plus mal.

 

Quels sont les avantages de ce mode de vie ?

 

  • Tu ne passes pas ton temps à cuisiner la journée.
  • Tu as du temps pour d’autres activités : lire, faire du sport, jouer à ton instrument préféré, prendre un bain chaud, ou … faire le ménage (non, je rigole lol)
  • Tu bois naturellement plus d’eau.
  • La taille est affinée.
  • Tu perds du poids.

 

Pourquoi l’OMAD te fait-il perdre du poids ?

 

Tout d’abord, il faut comprendre comment fonctionnent l’insuline et l’hormone de croissance.

 

L’insuline est l’hormone sécrétée par notre corps pour réguler notre glycémie. Lorsque tu manges, ton corps sécrète systématiquement cette hormone qui va stopper de brûler ses réserves.

 

Autrement dit, dès que tu ingères de la nourriture, qu’elle soit sucrée ou salée, l’insuline va bloquer le déstockage des graisses contenues dans tes cellules. On pourrait l’appeler l’hormone de stockage de graisses.

 

L’hormone de croissance est l’hormone « antagoniste ». Cette hormone est sécrétée lorsque tu jeûnes, c’est-à-dire quand tu ne manges pas. En période de jeûne, les graisses sont libérées et sont utilisées comme carburant. Du coup, ton corps puise son énergie dans la graisse déstockée. C’est comme ça que tu verras fondre le gras au niveau de tes hanches.

 

 

Conclusion

 

Perdre du poids ne dépend pas seulement des calories, mais des hormones. Depuis que j’ai appris cela, j’ai un meilleur contrôle de mon poids, et surtout je ne culpabilise pas quand je mange chez des amis ou avec ma famille. Je ne me prive pas. Bien au contraire.

 

Et toi, as-tu déjà essayé l’OMAD ? Si oui, n’hésite pas à partager ton expérience et laisser un commentaire en bas de l’article.

 

 

A bientôt

Béatrice

Comment perdre 2 kg avant son mariage

La préparation d’un mariage est stressante. Celles qui se sont mariées savent de quoi je parle: créer les faire-parts, les envoyer à tous vos invités, trouver le bon DJ, la bonne salle avec le bon traiteur, la bonne wedding planner, le bon photographe et j’en passe. Et tout ça coûte les yeux de la tête.

Heureusement, notre mariage s’est merveilleusement bien passé : beaucoup de joie. Nous avons donné et reçu beaucoup d’amour et d’ondes positives. Ça fait un bien fou. Je me suis sentie comme sur un nuage.

Bref, tout ça pour dire que je me suis mariée et que le stress des préparatifs a eu des effets néfastes sur mon corps : je me suis vue gonfler à vue d’œil à quelques mois du mariage, alors que j’allais porter une robe de mariée près du corps. Une robe sirène. J’étais en panique. A deux mois du mariage. Alors que faire ?

Vive YouTube!

 

J’ai trouvé sur YouTube une pléthore de vidéos sur les “meilleures” façons de perdre du poids efficacement. Et là, je tombe sur des vidéos sur le jeûne (pour celles qui aiment lire et/ou regarder les vidéos en anglais, ça se dit “fasting”). Et plus particulièrement le jeûne intermittent 16/8 (“intermittent fasting”) et l’OMAD (One Meal a Day), c’est-à-dire manger un seul repas par jour.

J’entends déjà certaines me dire: « ça ne va pas la tête, ce n’est pas bon pour la santé de manger un repas par jour! » et moi, je te réponds: « Minute papillon, 1. Il ne s’agit pas de se laisser mourir de faim, 2. Le jeûne est une pratique ancestrale, et 3. Bon sang, c’est un vrai miracle.

Je dirais même : « Pourquoi je n’ai pas entendu parler du jeûne intermittent avant?! » J’aurais pu éviter tous ces régimes de m..de qui bousillent la santé. Bref, maintenant que je connais ce mode de vie, je ne le lâcherai plus. Lis la suite, je t’explique pourquoi.

Pourquoi je kiffe un max le jeûne intermittent

 

Essayage de la robe de mariée nickel

La première raison est simple : j’ai perdu les 2 vilains kilos avant mon mariage. En général, en période estivale, je fais de la rétention d’eau. J’adore le soleil, mais la chaleur chez moi ne fait pas bon ménage. Et là, j’ai dégonflé, et j’ai pu enfiler ma robe sirène sans problème le jour J. Un vrai soulagement et un pur moment de bonheur.

 

Réduction de la graisse autour des hanches

J’ai perdu quelques centimètres de tour de hanche !!! Je remets des pantalons qui me boudinaient. En gros, j’ai le même poids avant mon accouchement en 2011. Qui dit mieux ?

 

Auto-nettoyage du corps

L’une des raisons qui m’ont convaincue à me lancer dans l’aventure du jeûne intermittent, c’est le processus d’auto-nettoyage du corps. En effet, le jeûne permet l’autophagie. Il s’agit d’un processus de régénération des cellules. Pendant le jeûne, tes cellules se réparent toutes seules en se débarrassant des toxines stockées. Alors plutôt tentant, non ?

 

Liste des bienfaits du jeûne intermittent

Voici une liste non-exhaustive des bienfaits de ce mode de vie :

  • Régulation du poids et de la satiété
  • Réduction de l’obésité
  • Diminution de l’inflammation
  • Réduction des risques de diabète
  • Diminution des risques cardio-vasculaires
  • Baisse de la mortalité

Gain de temps

Si tu ne manges pas, alors tu en fais quoi de ce précieux temps que tu consacrais à cuisiner ? Mine de rien, manger et préparer la popote sont des activités qui te mobilisent quelques heures dans la journée, si on part du principe que tu cuisines toi-même et que tu prends le temps d’apprécier chaque repas. En famille, si possible.

Personnellement, je prends naturellement moins de temps devant les fourneaux, non seulement parce que je mange un à deux repas par jour max, mais aussi parce que je prépare plus de salades. Laver les légumes, les couper et les mettre dans une assiette, ça prend 10-15 minutes max.

Tu me diras certainement : « Manger juste une salade dans la journée, c’est trop peu. Je vais mourir ! » Et je te réponds : « Minute papillon, on ne parle pas d’une mini salade qui te met directement en mode déprime. Là, on parle de salades géantes. Elles sont si grandes qu’on ne voit même plus ton assiette. » Effectivement, mes salades méga-géantes sont pleines de fruits et légumes variés. On y met par exemple un avocat, de la salade verte, des morceaux de banane, des amandes ou noix de cajou, des fraises ou framboises, des groseilles ou myrtilles. Rien que d’y penser, ça me fait rêver.

 

Contrôle des calories plus simple

Personnellement, j’ai besoin de 1500-1800 calories minimum pour vaquer à mes activités quotidiennes. Il est bien plus facile de contrôler ses calories journalières lorsque l’on fait un ou deux repas par jour.

En tout cas, pour moi, car je me prépare un ou deux gros repas par jour, et j’arrive vite à mes 1500-1800 calories journalières. En partie parce que je ne me prive pas. Je mange des repas créoles qui sont franchement riches, mais carrément trop bons. A moi, le rougail saucisses ou les brèdes.

 

Conclusion

Le jeûne intermittent, ça fait partie de mon quotidien. Encore une fois, je ne me prive pas. Bien sûr, j’évite un maximum les Mcdos ou autres fast foods. Et je ne manque pour rien au monde les repas en famille concoctés avec amour et saveurs, qui rappellent la beauté de l’Ile de La Réunion.

Et toi, tu as envie d’essayer et tu as des questions avant de te lancer ? Ou tu as déjà adopté ce mode de vie et aimerais partager ton expérience ?

 

Si tu aimes cet article, n’hésite pas à laisser un message dans la section « commentaires » !

A bientôt

Béa