Séjour à Cologne – Jour 5

Jeudi 29 février

La fin de notre séjour à Cologne approche. C’est notre dernière journée avant notre retour en France. Mais c’est la première journée de fête à Cologne. C’est le Car-na-val !

Spa

Avant de commencer les festivités, nous commençons notre journée par la piscine et le spa. Le Hyatt Regency dispose effectivement d’un spa avec piscine, jacuzzi, hammam et sauna. Moi qui adore le spa, je suis servie.

Jacuzzi

Je rentre dans le jacuzzi, et là c’est le bonheur. L’eau est bien chaude. Les bulles de massage et les jets d’eau se mettent en marche. Je m’immerge dans l’eau jusqu’au cou et je ferme les yeux en posant ma tête sur le rebord du jacuzzi. Plus personne ne peut me déranger. Je suis dans mon élément.

Pendant ce temps, Tom et Nico jouent au ballon dans la grande piscine.

Sauna

Mais je ne m’arrête pas là. Il est temps maintenant de faire une petite séance de sauna. Je sors du jacuzzi, prends ma serviette et me voilà assise confortablement dans le sauna. Je suis seule. Le calme, le silence et la chaleur qui m’enveloppe, m’apportent un sentiment de sérénité. Je me détends. Je suis sur un petit nuage.

Je fais 3 séances de 10 minutes entrecoupées de douches froides. Ça réveille !

« Kölle Alaaf »

Après cette matinée de détente, nous nous rendons au carnaval dont les festivités se déroulent de l’autre côté du Rhin. Nous traversons tout d’abord le pont Hohenzollern – Hohenzollernbrücke, en allemand. Nous marchons le long du pont et nous regardons les gens autour de nous – déguisés et excités. Ils chantent. Ils se tiennent par la main.

En arrivant de l’autre côté, des personnes de la sécurité s’assurent que personne ne franchit l’entrée des festivités avec des bouteilles d’alcool – pour la sécurité de tous. Des poubelles sont mises à disposition pour accueillir les bouteilles en verre.

Nous passons le contrôle et descendons les escaliers menant à la place où sont dressés les stands. Ils proposent boissons et spécialités locales. Tom prend une saucisse fourrée dans un petit pain et des frites. Même chose pour son papa, excepté à un détail près : Nico se prend une Kölsch, LA bière locale. Moi, je décide de jeûner jusqu’au soir, ayant pris un petit déjeuner très copieux.

Nous sommes au milieu de la foule. Les gens chantent à tue-tête des chansons locales ; ils connaissent les paroles par cœur.

Tout le monde est déguisé : il y a des pirates, des princesses, des fées, des personnages de dessin animé, des super-héros.

Nous n’étions pas déguisés et nous ne connaissons encore moins les chansons locales. Alors on est de vrais spectateurs. On observe ; on prend des photos et vidéos de cette foule en folie.

Le volume sonore élevé de la musique et le bruit de la foule en délire nous encouragent à rentrer à l’hôtel au bout de 2 heures. Arrivés à l’hôtel, on se refait une séance de spa en famille suivie d’un dîner gastronomique à l’hôtel.

Voyager est la seule chose qu’on achète qui nous rend plus riche.

Authentik USA

Ce séjour à Cologne aura été une vraie parenthèse de (re)découverte et de détente. Tout cela, en famille. Que demander de plus ?

Si tu souhaites visiter Cologne, voici quelques sites Web qui pourront t’aider à découvrir cette jolie ville :

Carte du métro

Site officiel de Cologne en anglais

Zoo de Cologne

Jump House Cologne

Restaurant Hans im Glück

Parc botanique Flora

Séjour à Cologne – Jour 4

Mercredi 28 février

Flora

Ce jour-là, nous allons au parc botanique FLORA, situé à Riehl dans un quartier au nord de Cologne. Il se trouve juste à côté du Kölner Zoo. Flora est un parc public qui abrite plus de 10 000 espèces de plantes. Il accueille chaque année un million de visiteurs.

Flora, Cologne – photo prise par Tom

Quand on arrive à la station ZOO/FLORA sur la ligne 18, on dépasse le zoo qui est à notre droite et l’aquarium qui se trouve à notre gauche. On passe sous un petit pont et on continue de marcher tout droit. On voit déjà l’entrée du parc à quelques mètres. On traverse la rue et hop, nous voilà arrivés devant les portes du parc.

Les rayons du soleil, un vrai plaisir

J’adore me promener dans les parcs. Quand je voyage, je dois absolument en visiter un. Ça me fait un bien fou d’être dans la nature, entourée de grands arbres, d’arbustes et de fleurs – si c’est la saison, bien entendu. J’aime les couleurs et le parfum des fleurs. Un vrai plaisir enivrant.

Flora, Cologne – photo prise par Tom

On se promène dans le parc. Pour l’instant, il n’y a pas de fleurs. Les arbres sont encore nus. Mais on peut apercevoir quelques bourgeons qui font timidement leur apparition. On observe l’équipe du parc qui plante les fleurs qui pousseront et embelliront cet immense espace de verdure dès le printemps.

Flora, Cologne – photo prise par Tom

Comme le soleil nous accompagne tout le long du séjour, j’en profite pour m’asseoir sur un banc et ressentir les rayons du soleil sur mon visage qui se détend progressivement. La chaleur m’apporte sérénité et apaisement.

Flora, Cologne – photo prise par Tom – Je suis en plein kiffe!

Fascinés par la photo

Pendant ce temps, Tom et Nico s’adonnent à la photo. Nico est accro à son réflexe et Tom utilise mon iPhone pour prendre des photos du jardin et du bâtiment historique qui nous fait face. Dans ce bâtiment sont organisés concerts, conférences, réceptions de mariage et galas.

Flora, Cologne – photo prise par Tom
Flora, Cologne – photo prise par Tom

Apple Store

Après ce bon bol d’air frais, on se rend à l’Apple Store. Nico veut se prendre des accessoires pour son ordinateur. On prend alors la ligne 18 direction le Dom, notre arrêt. On sort du métro et on marche vers la rue commerçante de Cologne, la Hohe Strasse.

Là, on s’engouffre dans la foule. De chaque côté, des boutiques qui défilent. Je tourne la tête à gauche et je vois des chaussures, des vêtements, des sous-vêtements, des sacs de toutes tailles. A gogo. Je tourne la tête à droite. Même chose.

Un peu agacée par cette abondance démesurée me rappelant la société de consommation, je garde mon regard fixé droit devant moi. On continue de marcher et on essaie d’apercevoir la boutique d’Apple. En vain. Celle-ci est au bout de la rue. Attention, il faut tourner à droite, car elle se trouve sur la Schildergasse.

Arrivés devant l’immense porte de la boutique d’Apple, je suis bouche bée. Une décoration extrêmement minimaliste et épurée que nous offre Apple – c’est une des choses que j’aime chez Apple. La boutique est sur deux étages. Les escaliers sont tout en verre. La disposition des téléphones sur les tables et des accessoires accrochés au mur est judicieusement réfléchie. Apple sait mettre en valeur ses produits. Ce sont les pros du marketing. Il n’y a pas de doute.

Rheinpark

Nico fait ses emplettes et nous voilà repartis pour le Rheinpark/Jugendpark, où nous allons rejoindre mon amie et ses enfants. Nous passons l’après-midi ensemble. Toujours aussi agréable au soleil.

A bientôt

A la fin de l’après-midi, mon amie nous emmène en voiture à la gare de Deutz. Nous devons nous quitter. Pas facile. Les larmes montent. On s’étreint. On se dit « A bientôt ».

Mon amie est une femme forte avec un sacré caractère. Il le faut avec trois enfants à charge. Et en même temps, elle est très douce et patiente. Elle pratique le yoga depuis plus d’une dizaine d’années. Elle a l’âme d’une artiste. La dernière chose que je lui ai dite, c’est qu’elle reste comme elle est. Je suis heureuse et reconnaissante de la compter parmi mes amies.

Apprends à reconnaître tes vrai(e)s ami(e)s

J’en ai fait des rencontres dans ma vie. Je peux te dire que beaucoup d’entre elles n’ont pas été plaisantes. Mais grâce à ces personnes malhonnêtes, malveillantes et envieuses, je sais apprécier à sa juste valeur les personnes généreuses et dont l’âme est encore vivante.

Restaurant à Essen

Nous voilà sur le quai pour aller à Essen, la ville où vit mon autre amie allemande avec son mari. On prend notre train régional – le RE 10133, direction Hamm. Durée : environ 1h. 8 arrêts avant d’arriver à destination.

On s’assoit confortablement sur nos sièges. On papote, on joue aux cartes. Le temps ne passe pas très vite. Trop impatiente de voir mon amie, sans doute. Quand nous arrivons à la gare d’Essen, je la reconnais de suite et l’appelle. Elle se retourne. Grand sourire. On se fait la bise.

On a un moment d’hésitation : – « 2, 3 ou 4 bises sur la joue ? », me demande-t-elle. Et moi, je lui réponds en rigolant : – « Aucune idée ! ». Perso, j’en fais 4. Nico en fait 3. Nos amis en font 2. Moi-même, je m’y perds.

Son mari nous rejoint et nous nous dirigeons ensemble vers le restaurant, Seitenblick.

Une table internationale

Mon amie a passé un an en France dans le cadre du programme Erasmus. Malgré cela, elle n’ose pas s’exprimer en français. Mais elle comprend parfaitement.

Comme Nico ne parle pas allemand, on essaie de communiquer en anglais. Mais on revient vite à l’allemand. On jongle. Notre table donne du fil à retordre à notre serveur qui fait son possible pour prendre notre commande. Il ne parle pas bien l’anglais et encore moins le français. Il propose d’emmener la carte en anglais. Malgré cela, on patauge un peu. On pose des questions sur les différents plats – en anglais, en allemand.

C’est végétarien, ce soir!

Je me décide enfin pour un plat végétarien. Mon amie, elle-même végétarienne, a choisi un restaurant qu’elle fréquente régulièrement en raison de la carte offrant des alternatives sympathiques aux plats à base de viande.

Pour être honnête, je ne sais même pas ce qu’il y a dans mon plat. Pas de viande, c’est sûr. Mais pour le reste, je n’en sais rien. Et puis, je m’en fous, à vrai dire. C’est bon. C’est copieux. Basta.

On parle de choses et d’autres, notamment de minimalisme, du mouvement « zéro déchet ».  La conversation sur ces sujets me fascine. J’écoute et j’apprends beaucoup. On rit. La soirée est agréable.

Le repas terminé, je regarde l’heure. On doit se préparer à partir rapidement pour ne pas manquer notre train de 22h. On règle la note, on quitte le restaurant. Mes amis nous raccompagnent à la gare et on se dit au revoir.

Merci à Tom et Nico pour leur patience

On arrive à l’hôtel complètement décalqués, épuisés. Tom n’en peut plus. La seule chose qu’il souhaite à ce moment précis, c’est dormir.  Je me sens un peu coupable parce que c’est pour me faire plaisir que nous sommes allés à Essen. Mais après une bonne nuit de sommeil, tout est rentré dans l’ordre.

Nico et Tom ont fait preuve d’une grande patience pendant tout le séjour. Pour eux, participer aux conversations avec mes amies n’était pas évident, voire quasi-impossible. Je suis profondément reconnaissante d’avoir une famille aussi aimante et pouvoir partager ces moments à l’étranger avec Tom et Nico.

Les langues font partie de mon ADN. L’Allemagne fait partie de mon histoire. J’aime ce pays.

Séjour à Cologne – Jour 3

Mardi 26 février

Le Kölner Zoo

Ce jour-là, on va au Kölner Zoo – le zoo de Cologne -, qui se trouve à la station ZOO/FLORA sur la ligne 18 du métro. L’entrée pour un adulte coûte 19,50 € et pour un enfant (de 4 à 12 ans) 9 €.

On voit toutes sortes d’animaux : lions, éléphants, pandas roux, girafes, pingouins.

Girafes au Kölner Zoo – zoo de Cologne
Flamands roses au Kölner Zoo – zoo de Cologne

Ce qui me plaît dans ce zoo, c’est le jardin d’enfant. Il est spacieux ; il y a des balançoires, des grandes installations en bois avec des toboggans. Idéal pour les petits et les plus grands.

Jardin d’enfant au Kölner Zoo – zoo de Cologne

Le Jump House

A la fin de la visite, on a un choix cornélien à faire : visiter l’aquarium juste en face du zoo ou aller au Jump House, une aire où il y a plein de trampolines. A l’unanimité, on se décide pour le Jump House, qui se trouve à la station Alter Flughafen Butzweilerhof sur la ligne 5 direction Sparkasse Am Butzweilerhof.

C’est la première fois que Nico et moi allons dans un Jump House. Pour Tom, déjà la deuxième.

On participe à des jeux collectifs. Le premier consiste à sauter au-dessus d’une barre qui tourne comme l’aiguille d’une montre. Je réussis à éviter l’obstacle mais au bout de quelques secondes, je suis déjà K.O. En sueur.

Nous allons essayer un autre jeu collectif, celui où tu dois éliminer l’équipe adverse en la touchant avec la balle. Après à peine 30 secondes, je suis éliminée. Qui m’a touchée avec sa balle ? Je relève la tête, et je vois que c’est mon fils qui m’a éliminée !

Pour finir en beauté ma séance de 30 minutes, je saute sur une plateforme avec pleins de trampolines disposés les uns à côté des autres, comme un quadrillage. Ça a l’air facile à première vue, mais c’est extrêmement physique. Je fais des pauses fréquemment.

Ma conclusion sur le trampoline : je l’ai essayé une fois. Ça me suffit.

Hans im Glück

Le soir, on est allés dîner au restaurant Hans im Glück qui se trouve à Friesenplatz. C’est une place très animée de Cologne. Il y a restaurants et boîtes de nuit.

hans im glück – restaurant situé à Friesenplatz

Hans im Glück est un restaurant qui propose des burgers délicieux avec ou sans viande. Je choisis le FABELHAFTER Burger – un burger vegan – et des frites, accompagnés d’une sauce crémeuse à l’avocat. Un pur délice. Clique ici pour voir la carte des menus en allemand.

L’ironie du sort, c’est que le restaurant se trouve juste à côté du Burger King. Il n’y a pas photo : la devanture, la décoration intérieure et les burgers de Hans im Glück donnent plus envie que le Burger King – fast food où l’ambiance est froide et industrielle (c’est mon sentiment en tous cas).

hans im glück – restaurant situé à Friesenplatz

Ce qui me plaît au Hans im Glück, c’est la décoration : on mange entourés de troncs d’arbre. Ça fait un peu rustique comme ça, mais c’est très agréable, car on a l’impression d’être en pleine nature. Excepté que le volume de la musique est assez puissant pour nous rappeler qu’on est bien dans un restaurant.

hans im glück – restaurant situé à Friesenplatz

Voilà une journée bien remplie qui se termine. Après le resto, direction dodo.

La suite ici – Jour 4 à Cologne

Séjour à Cologne – Jour 2

Lundi 25 février

Neumarkt

Le matin, on va faire un tour à Neumarkt. Pour cela, on prend la U-Bahn Linie 1 Richtung K-Weidenwest – métro ligne 1 direction K-Weidenwest. On est juste à 2 stations de Neumarkt. Arrivés à destination, on va à la boutique photo FOTO GREGOR dont la devanture est rouge. Impossible de rater cette boutique. Passionné de photographie, Nico achète des équipements de photo. Le personnel est pro et accueillant. Notre vendeur fait même l’effort de nous parler en français.

Ensuite, toujours à Neumarkt, on s’arrête au LIDL pour acheter de l’eau plate pour Tom et de l’eau gazeuse pour Nico et moi.

Après le LIDL, on fait un tour à ma librairie favorite à Neumarkt, MAYERSCHE. Ma section préférée est celle du bien-être – « Besser Leben » au dernier étage. J’y achète un jeu de cartes de tarot – Finde Deinen wahren Weg de Colette Baron-Reid. J’en cherchais un depuis un moment déjà. Et celui-ci m’a totalement inspirée.

Le Rheinpark

Après cette petite escapade à la librairie, direction le Rheinpark, où j’ai donné rendez-vous à une amie allemande que je n’ai pas vue depuis plus de 3 ans.

Rheinpark Tanzbrunnen

Tom joue de la clarinette au bord du Rhin, pour notre plus grand plaisir. En attendant mon amie et son fils, on observe les canards qui longent la rive ; on écoute le clapotis de l’eau. On est dans le moment présent. Le temps s’est arrêté.

Magnifique moment au bord du Rhin

Ça y est, mon amie arrive, accompagnée de son fils de 2 ans et demi. Je l’aperçois de loin, je la reconnais. Elle n’a pas changé. Et me voilà en face d’elle. L’émotion monte. Et les larmes aussi. Je suis tellement heureuse de la voir. C’est un moment fort et unique. Et puis, très vite, on échange sur nos vies respectives. On se replonge dans nos souvenirs communs, ces moments de partage et de conversations franches, honnêtes et pleines de compassion. Je remplis mon réservoir émotionnel.

Le Jugendpark, une aire de jeux pour les enfants

Nous allons ensemble au Jugendpark où il y a des trampolines, des balançoires et un skatepark. Le Jugendpark se trouve juste en dessous du Zoo Brücke – pont qui emmène au zoo de Cologne. Juste à côté il y a une petite maison où l’on fait une petite halte pour acheter glaces et boissons fraîches. Je commande des Callipos pour Nico et Tom, et moi un Kinder Country – mais quelle gourmande je suis.

Quand mon amie se prépare à partir, on se donne rendez-vous au même endroit pour se voir encore une fois avant notre retour en France. Cette fois, elle viendra avec ses trois enfants.

Le soir, on décide d’aller se restaurer à Heumarkt. On choisit d’aller au Subway. Simple, rapide et pas cher pour ensuite rentrer à l’hôtel pas trop tard.

Clique ici pour découvrir notre troisième journée à Cologne !

Séjour à Cologne – Jour 1

J’ai envie de te partager mon petit périple à Cologne en Allemagne, en compagnie de mon mari, Nicolas, et mon fils, Tom. On y a passé 5 jours. Le soleil était au rendez-vous. Toute la semaine. Pour notre plus grande joie.

Nous sommes partis du dimanche 24 février au vendredi 1er mars. C’est parti pour le 1er jour.

Dimanche 24 février

Direction Cologne

On se lève tôt pour prendre notre bus direction la gare de Massy-Palaiseau. On prend le RER B sans changement pour Paris Nord. Là, on attend patiemment notre embarquement dans le Thalys prévu à 10h18. Ça y est, nous passons le portique de sécurité installé en début de quai. Et on embarque, on s’installe. Les passagers montent en voiture, qui se remplit très vite ; les bagages s’empilent dans les espaces de rangement.

On change de train à la gare de Bruxelles-Midi. A 12h25, on embarque dans le ICE – train grandes lignes allemand, l’équivalent du TGV en France – direction Cologne. On arrive à destination vers 14h15.

Après 5 heures de voyage – bus, TGV et Thalys/ICE -, nous voilà arrivés à la gare centrale de Cologne, lieu qui m’est très familier car j’ai travaillé juste en face de l’entrée principale pendant mon V.I.E. (Volontariat international en Entreprise). Une masse de gens grouillent dans la gare. Cela ne m’empêche pas d’apprécier le moment. Je suis – enfin – à Cologne, avec ma famille.

Découverte de notre hôtel

Première chose à faire quand on arrive : acheter nos « Wochentickets » – nos billets de métro pour la semaine – afin de pouvoir se balader tranquillement dans Cologne. Un Wochenticket coûte 26,30 € par personne.

Une fois cela fait, on prend la « U-Bahn Linie 5 Richtung Heumarkt » – le métro ligne 5 direction Heumarkt. De là, on change pour prendre la U-Bahn Linie 1 Richtung Bensberg – le métro ligne 1 direction Bensberg. On descend à la station juste après Heumarkt, Deutzer Freiheit. Et à quelques mètres, nous voilà arrivés à notre hôtel, le Hyatt Regency.

A ma grande surprise, l’hôtel se trouve juste en face du Rhin et du Dom, chose que je n’avais pas réalisée lors de la réservation en ligne de l’hôtel.

Vue du Dom depuis l’hôtel Hyatt Regency

On découvre notre chambre d’hôtel qui porte le numéro 441 – en ce moment, je vois souvent le chiffre 4 en double ou en triple – et juste à côté se trouve la chambre numéro 440. Les anges veulent me transmettre un message. C’est sûr.

Clique ici et découvre notre deuxième journée à Cologne !

A bientôt,

Béa